Gouvernance

la gestion du risque climatique

Equinix est conscient de l’urgence du changement climatique mondial et s’engage à améliorer et à renforcer ses pratiques de gestion des risques climatiques. Grâce à notre travail avec Accounting for Sustainability (A4S), nous intégrons la gestion des risques liés au changement climatique dans nos activités lorsque cela est possible et approprié. Notre politique en matière de protection de l’environnement et de changement climatique mondial détaille notre approche et nos pratiques en matière d’environnement, de stratégie climatique, d’efficacité des ressources et de reporting.

Les évaluations que nous effectuons pour nos IBX tiennent compte des composantes environnementales locales telles que les tremblements de terre, les incendies de forêt et les inondations, ainsi que de la réduction de ces impacts. Les résultats de l’évaluation sont inclus dans notre norme de conception globale et sont régulièrement communiqués par notre vice-président, Risque et sécurité globale. Nous avons également mis en place des plans d’urgence officiels en cas d’inondation dans les datacentres IBX exposés aux inondations.

En 2021, nous avons lancé une analyse des risques climatiques alignée sur la TCFD afin de construire une approche plus holistique de nos processus. Equinix évaluera les risques physiques et transitoires à l’aide d’une analyse de scénarios afin de préparer notre entreprise aux impacts du changement climatique.

Alignement sur la Task Force on Climate Related Financial Disclosure (TCFD)

Equinix continue de promouvoir les objectifs de la TCFD, groupe de travail sur la publication d’informations financières relatives au climat, visant à introduire la transparence des risques climatiques dans les rapports financiers. Nous pensons que notre rapport de développement durable est cohérent avec les orientations de la TCFD et nous avons l’intention de continuer à élaborer notre stratégie et nos rapports dans ce cadre.

Déclaration Réponse
Gouvernance
Décrire la surveillance par le conseil d’administration des risques et opportunités liés au climat. Le Nominating and Governance Committee (comité de nomination et de gouvernance) d’Equinix est le responsable ultime des risques liés au climat, auquel le Sustainability Program Office (SPO-bureau du programme de développement durable) d’Equinix rend compte périodiquement, selon les besoins. Le Nominating and Governance Committee du conseil d’administration est informé et supervise les risques importants, y compris les questions liées au climat, et s’assure de leur alignement sur la stratégie commerciale globale. Le Nominating and Governance Committee du conseil d’administration reçoit des informations de plusieurs équipes pour gérer les risques liés au climat, notamment : l’équipe Enterprise Risk Management (gestion des risques de l’entreprise), l’équipe Government Affairs (politique gouvernementale), le Business Continuity Program Office (BCPO-bureau du programme de continuité des activités) et le Sustainability Program Office (SPO-bureau du programme de durabilité). Conformément à la charte du Nominating and Governance Committee d’Equinix, le comité se réunit au moins trois fois par an, avec des réunions supplémentaires si nécessaire.

Pour plus d’informations, consultez la réponse de l’entreprise aux questions C1.1, C1.1a, C1.1b du CDP.
Décrire le rôle de la direction dans l’évaluation et la gestion des risques et des opportunités liés au climat.

Equinix a conscience que la gestion du changement climatique doit être transversale, et compte tenu de la nature de notre activité de construction, de possession et d’exploitation de datacentres, les risques physiques liés au climat (par exemple, les conditions météorologiques extrêmes) et les risques transitoires (par exemple, le prix de l’énergie) sont très importants pour l’activité. Pour garantir la poursuite de notre succès commercial, nous avons mis en place une approche à plusieurs niveaux pour évaluer et gérer les risques et les opportunités liés au climat au niveau de la direction, en impliquant le PDG, le directeur financier et le directeur de la sécurité d’Equinix, ainsi que d’autres parties prenantes pertinentes telles que les opérations mondiales.


Le PDG d’Equinix est la personne la plus haut placée dans l’entreprise et il est le responsable exécutif pour le développement durable et les questions connexes telles que l’atténuation des risques climatiques et l’adaptation. Le PDG est chargé de veiller à ce que le développement durable et la résilience climatique soient prioritaires dans la création de valeur commerciale à long terme. Le PDG, ainsi que le comité directeur exécutif du développement durable, supervisent les stratégies et les programmes – tels que la réduction des émissions par l’achat d’énergie 100 % renouvelable – qui permettront à Equinix de faire face aux risques et aux opportunités liés au climat.


Le directeur financier d’Equinix rend compte au PDG et est également membre du comité directeur du développement durable qui se réunit tous les trimestres. Equinix appuie la Task Force on Climate-related Financial Disclosure (TCFD), comme en témoigne notre adhésion au groupe américain de Accounting for Sustainability (A4S). Par l’intermédiaire d’A4S, le directeur financier d’Equinix s’efforce d’accroître le niveau de transparence en matière de risques non financiers. Le directeur financier est incité à améliorer les performances d’Equinix par rapport aux indices de développement durable liés au climat, tel que le CDP Climate Change, car le Sustainability Program Office (bureau du programme de développement durable) relève directement du directeur financier. Le directeur financier supervise également les finances et le budget mondiaux d’Equinix, qui ont un impact direct sur la mise en œuvre des projets liés au climat.


Le SPO d’Equinix est dirigé par le SVP de Corporate Finance and Sustainability. L’OSP collabore avec l’ensemble de l’organisation pour définir et conduire la stratégie de développement durable, y compris la manière dont nous faisons évoluer notre stratégie liée au climat. Le SPO fournit un leadership éclairé, des connaissances et une gestion de programme afin de s’assurer qu’Equinix dispose des personnes, des programmes et des systèmes nécessaires pour faire évoluer notre gestion des risques liés au climat sur une série de sujets importants et collabore avec d’autres domaines fonctionnels sur des sujets tels que les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les normes de conception.

Pour plus d’informations, consultez la réponse de l’entreprise aux questions C1.1a, C1.1b, C1.2a, C1.3a du CDP.

Stratégie
Décrire les risques et les opportunités liés au climat que l’organisation a identifiés à court, moyen et long terme. Equinix a identifié plusieurs risques et opportunités liés au climat, notamment :

  • Risques physiques :
    • Aiguës : Nos immeubles de bureaux et nos datacentres IBX, sont soumis à des risques résultant de facteurs incluant les impacts physiques du changement climatique tels que des conditions météorologiques extrêmes, des vagues de chaleur, des inondations ou des catastrophes naturelles. Ceux-ci pourraient augmenter sensiblement nos coûts d’exploitation, que ce soit par une augmentation de notre consommation d’énergie afin de maintenir la température et l’environnement interne de nos datacentres nécessaires à nos activités, par des interruptions de service, par des dommages à l’équipement ou par le coût des modifications structurelles.
  • Risques transitoires :
    • Marché : Equinix est exposé aux variations des prix de l’électricité qui résultent des fluctuations du marché et des réglementations émergentes sur les producteurs, les coûts de transmission et de distribution, et les taxes, ainsi qu’aux variations des prix des matières premières induites par la dynamique changeante du marché mondial dans les secteurs du charbon, du pétrole et du gaz naturel. Afin de rester compétitifs, nous devons contrôler notre demande d’électricité en construisant et en opérant de manière efficace et atténuer les impacts potentiels de ces risques grâce à des stratégies d’approvisionnement en électricité intelligentes qui tiennent compte de la garantie des coûts et des prix ainsi que des émissions de carbone.
    • Réglementation : Les nouvelles réglementations sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) pourraient augmenter le coût de l’électricité en réduisant la quantité d’électricité produite à partir de combustibles fossiles, en exigeant l’utilisation de méthodes de production plus coûteuses ou en imposant des taxes ou des frais sur la production ou l’utilisation d’électricité. Les réglementations des États sont également susceptibles d’augmenter nos coûts d’approvisionnement en électricité. Les programmes d’État n’ont pas eu d’effet négatif important sur nos coûts d’électricité à ce jour, mais en raison de la nature axée sur le marché de certains de ces programmes, ils pourraient avoir un effet négatif important sur les coûts d’électricité à l’avenir.
  • Opportunités :
    • Produits et services : Equinix se trouve à l’intersection des tendances technologiques et a la capacité unique de proposer des produits de datacentres à faible émission de carbone dans le monde entier. Equinix fournit à ses clients des produits et des services qui intègrent le développement durable, l’efficacité énergétique et les sources d’énergie renouvelables, ce qui les aide à réduire le carbone associé à leur empreinte numérique.
    • Source d’énergie : Equinix se concentre sur l’utilisation de l’énergie renouvelable pour : d’une part, réduire notre empreinte carbone et offrir des services à faible émission de carbone à nos clients ; et d’autre part, promouvoir un meilleur accès à l’énergie, notamment aux nouvelles sources de production renouvelable. L’augmentation de notre recours aux énergies renouvelables permettra non seulement d’atténuer l’exposition aux risques liés à l’énergie, mais aussi de réaliser des économies, d’améliorer la fiabilité et l’accès à l’énergie pour Equinix et les autres.


Pour plus d’informations, consultez les réponses de l’entreprise aux questions C2.1a, C2.3, C2.3a, C2.4 et C2.4a du CDP.

Décrire l’impact des risques et des opportunités liés au climat sur les activités, la stratégie et la planification financière de l’organisation.

Equinix révise sa planification financière annuelle et sa stratégie commerciale en fonction des prix de l’électricité, de son objectif en matière d’énergie renouvelable et des besoins des clients, et fait évoluer sa stratégie et ses programmes à mesure que de nouveaux risques et opportunités climatiques se présentent.


Pour gérer les risques et les opportunités de transition liés à nos produits et services, Equinix vise à déployer les meilleures technologies, innovations et stratégies d’efficacité énergétique des datacentres pour réduire la consommation d’énergie. Nous concevons, construisons et exploitons également nos datacentres en respectant des normes opérationnelles élevées, et nous faisons évoluer notre stratégie opérationnelle pour nous concentrer sur l’approvisionnement en énergie renouvelable, comme le souligne notre objectif à long terme d’utiliser 100 % d’énergie renouvelable sur l’ensemble de notre plateforme mondiale.


Les risques et les opportunités liés au climat ont eu un impact sur notre chaîne d’approvisionnement en électricité et ont entraîné notre préférence pour l’achat d’énergie renouvelable dans le monde entier. Nous avons également fixé des objectifs ambitieux pour 2030, neutres sur le plan climatique et fondés sur des données scientifiques.


Pour gérer les risques physiques, nos équipes d’exploitation mondiales et de sites mènent des activités de R&D et des évaluations sur les changements d’infrastructure et les améliorations de processus qui seront les mieux adaptés aux températures, aux conditions climatiques ou aux schémas météorologiques extrêmes dans différentes zones. Nos ingénieurs en mécanique et en électricité continuent de rechercher de nouvelles technologies et de nouveaux processus à mettre en œuvre pour réaliser des économies et améliorer la fiabilité ou la résilience.


Pour plus d’informations, consultez les réponses de l’entreprise aux questions C3.1b, C3.1d et C3.1e du CDP.

Décrire la résilience de la stratégie de l’organisation, en tenant compte de différents scénarios liés au climat, y compris un scénario de 2 degrés Celsius ou moins.

Equinix n’avait pas encore introduit l’analyse de scénarios liés au climat dans sa stratégie d’entreprise pour diverses raisons, notamment la croissance organique rapide de l’activité et les activités de fusion et d’acquisition au niveau mondial au cours des dernières années. La croissance rapide de notre portefeuille a créé des difficultés dans la disponibilité des données quantitatives pour construire des voies et des résultats potentiels. En 2021, Equinix a lancé la première phase du travail d’analyse des scénarios liés au climat pour modéliser et évaluer les risques et les opportunités. Equinix vise à élaborer des scénarios qualitatifs explorant l’éventail potentiel des implications du changement climatique.


Pour plus d’informations, consultez les questions C3.2 et C3.2b de la réponse de l’entreprise au CDP.

Gestion des risques
Décrire les processus de l’organisation pour identifier et évaluer les risques liés au climat.

Les équipes d’Equinix Enterprise Risk Management (ERM-gestion des risques d’entreprise) et Business Continuity Program (BCP-programme de continuité des activités) sont responsables de l’identification, de la hiérarchisation et de l’évaluation des risques et des conséquences, afin de minimiser l’impact des menaces et des risques et opportunités liés au climat.


Pour identifier et évaluer les risques au niveau de l’entreprise, l’équipe GRE utilise des entretiens et/ou des enquêtes pour identifier les principaux risques pour l’entreprise. Les risques peuvent porter sur les questions climatiques liées à l’énergie (disponibilité en amont, fiabilité, tarification), les risques de transition (préférence des consommateurs en aval, politique en matière d’énergies renouvelables, innovation technologique) et les risques physiques (tremblements de terre, ouragans, inondations). L’équipe GRE crée une carte des risques sur la base des résultats pour évaluer et hiérarchiser les risques, après quoi une évaluation des risques est créée et gérée tout au long de l’année.


Au niveau des actifs (datacentres), l’exposition aux risques naturels est identifiée et prise en compte dans le cadre de l’analyse de rentabilité d’un site lors du processus de sélection. Ces informations sont fournies à l’équipe de conception et de construction afin de garantir la prise de conscience des problèmes propres à un lieu particulier et de créer des solutions de conception potentielles pour faire face aux risques. L’équipe Business Continuity (continuité des opérations) procède ensuite à une évaluation annuelle des menaces et des risques pour chaque datacentre, ce qui permet d’identifier les problèmes majeurs potentiels ainsi que leur impact et leur probabilité. Ces informations sont présentées au Business Continuity Executive Steering Committee (comité directeur exécutif de la continuité des activités).


Pour plus d’informations, consultez les réponses de l’entreprise aux questions C2.1b, C2.2 et C2.2a du CDP.

Décrire les processus de l’organisation pour gérer les risques liés au climat.

Les risques identifiés liés au climat sont gérés par le propriétaire de l’entreprise Equinix qui supervise et assume la responsabilité de chaque risque. Une série de rapports internes destinés aux cadres et au conseil d’administration d’Equinix est réalisée pour garantir que les risques sont atténués, gérés et surveillés de manière appropriée.


Pour plus d’informations, consultez les réponses de l’entreprise aux questions C2.1b, C2.2, C2.2a, C3.1d, et C3.1e du CDP.

Décrire comment les processus d’identification, d’évaluation et de gestion des risques liés au climat sont intégrés dans la gestion globale des risques de l’organisation.

Les risques stratégiques, financiers, opérationnels et réglementaires sont évalués au niveau de l’entreprise par le biais du processus ERM. Le processus ERM comprend l’identification périodique des risques par le biais d’enquêtes et/ou d’entretiens, des évaluations approfondies des principaux risques, y compris l’évaluation des capacités d’atténuation des risques, puis un suivi et des rapports périodiques à l’intention des dirigeants et du conseil d’administration.


Pour identifier et évaluer les risques au niveau de l’actif (datacentre), le processus commence lors de la sélection du site, lorsque l’exposition aux risques naturels est identifiée et prise en compte dans le cadre de l’analyse de rentabilité du site. Ces informations sont fournies à l’équipe de conception et de construction, afin de garantir la prise de conscience des problèmes propres à un lieu spécifique et la création de solutions de conception potentielles pour faire face aux risques. L’équipe chargée de la continuité des opérations procède ensuite à une évaluation des menaces et des risques pour chaque centre de données sur une base annuelle, ce qui permet d’identifier les problèmes majeurs ainsi que leur impact et leur probabilité. Ces informations sont présentées au Business Continuity Executive Steering Committee (Comité exécutif de pilotage de la continuité des activités), qui comprend le responsable mondial des opérations.


Pour plus d’informations, consultez les réponses de l’entreprise aux questions C2.1b, C2.2 et C2.2a du CDP.

Mesures et objectifs :
Indiquer les paramètres utilisés par l’organisation pour évaluer les risques et les opportunités liés au climat, conformément à sa stratégie et à son processus de gestion des risques.

Equinix définit l’impact stratégique substantiel dans le contexte des risques liés au climat, comme un impact plus variable et plus incertain sur une période plus longue que ce qui est généralement considéré comme un risque financier. D’un point de vue quantitatif, Equinix prend en compte à la fois la probabilité et la gravité pour évaluer l’ampleur d’un risque. Un risque lié au climat est défini comme étant stratégiquement important s’il a une probabilité de se produire tous les 2 à 5 ans et une gravité pouvant affecter 10% de notre revenu d’exploitation.


Un risque au niveau d’un site, y compris lié au changement climatique, est substantiel s’il obtient un score de risque résiduel supérieur à 2,0 (sur 5,0) dans une évaluation qui évalue et note l’impact, la probabilité et la gravité en fonction de l’impact potentiel du risque sur les personnes (c’est-à-dire décès et blessures), les biens (c’est-à-dire pertes et dommages) et l’entreprise (c’est-à-dire perte de parts de marché, interruption des activités). Ce score nécessite l’identification et la mise en œuvre de mesures supplémentaires d’atténuation des risques potentiels, qui sont documentées et suivies.


Les risques et opportunités gérés et/ou atténués par nos objectifs en matière d’énergie renouvelable et de réduction des émissions sont considérés comme substantiels. Notre PDF, notre DAF, notre SPO et les autres groupes concernés, tels que certaines équipes d’opérations mondiales, sont évalués en fonction des progrès d’Equinix sur ces paramètres et des performances connexes, telles que la valeur de l’entreprise sur le long terme et l’atténuation des risques, ainsi que l’augmentation des scores sur les indices ESG ou la satisfaction des clients, qui sont ensuite pris en compte dans les critères de rémunération.


Pour plus d’informations, consultez les réponses de l’entreprise aux questions C1.3a, C2.1b, C2.2, C4.1, C4.1a, C4.1b, C4.2 et C4.2a du CDP.

Publier les émissions de gaz à effet de serre (GES) de périmètre 1, de périmètre 2 et, le cas échéant, de périmètre 3, ainsi que les risques qui y sont associés.

Les émissions de GES sont publiées dans la section Réduction des émissions de carbone.


Pour plus d’informations, consultez les réponses de l’entreprise aux questions C6.1, C6.3 et C6.5 du CDP.

Décrivez les objectifs utilisés par l’organisation pour gérer les risques et les opportunités liés au climat et les performances par rapport aux objectifs. Equinix s’est fixé un objectif de 100 % d’énergie renouvelable pour ses opérations mondiales. Cela équivaut à une réduction de 100 % des émissions de marché de type 2 provenant de l’énergie électrique par rapport à l’année de référence 2015 (766 000 mtCO2e).
Le SBT d’Equinix réduira de 50 % les émissions absolues des périmètres 1 et 2 et est largement motivé par les progrès réalisés par rapport à notre objectif en matière d’énergie renouvelable. Notre SBT aborde également le périmètre 3 en termes d’émissions en amont provenant des pertes de FERA (réduction de 50 %) et des émissions des fournisseurs dans les catégories Biens et services achetés et Biens d’équipement.
Nous avons également fixé un objectif mondial de neutralité climatique pour 2030 pour les périmètres 1 et 2.
Pour plus d’informations, consultez les réponses de l’entreprise aux questions C4.1, C4.1a, C4.1b, C4.2 et C4.2a du CDP.

Cybersécurité et confidentialité des données

Alignement sur l’évolution des exigences régionales en matière de confidentialité et de sécurité des données.